Argentine : Le tango argentin (tango rioplatense)

Le tango argentin est apparut entre 1860 et 1880 sur les rives du fleuve Rio de la Plata est issue d’un métissage complexe entre plusieurs influences aussi bien européennes que latino-américaines (habanera, milonga) et africaines (candombé).

Initialement interprété par un trio (flûte, violon, guitare) jouant d’oreille et improvisant, peu à peu le piano remplaça la guitare puis le bandonéon fit son apparition fraîchement importé vers 1880 par les immigrants et remplaça la flûte.

Orquesta_tipica_julio_de_caro

On y retrouve alors généralement 2 bandonéons, un piano, une contrebasse ainsi que 2 violons on parle alors d’orquesta tipica (sextuor) comme sur cette photo.

 

 

De par sa naissance et sa pratique dans les zones mal famées du port et des abattoirs de Buenos Aires, les premiers tango-milongas et tango-criollos évoquent le plus souvent la séduction, le machisme, la virilité et l’acte sexuel dans leur danse sur fond des paroles plutôt obscènes bien éloignés des mœurs puritaines de la bonne société de l’époque.