La création de l’accordéon

Au début du XIXe siècle, une série d’instruments précurseurs de l’accordéon sont mis au point ; ainsi, l’Aeoline de l’Allemand Bernhard Eschenbach (vers 1810) ou le Handaeoline de l’Allemand Christian Friedrich Ludwig Buschmann (1822).

le demian, l'un des premiers accordéons

Mais c’est en 1829 que naît véritablement l’accordéon crée à Vienne par Cyril Demian (1772-1847) avec la collaboration de ses deux fils : Carl et Guido. Ce dernier, alors fabricant d’orgues appela cette découverte Accordion qu’il décrit ainsi :

 


Il consiste essentiellement en une petite boîte sur laquelle sont fixées des lamelles métalliques, ainsi qu’un soufflet, et ceci, de façon à le manier facilement […] Peuvent y être interprétés des marches, des chansons, même un ignorant en musique après un court apprentissage, de la façon la plus agréable.


(Vienne, 6 mai 1829)

 

Wheastone Charles l'un des inventeurs de l'accordéon

Quelques semaines plus tard, à Londres, Charles Weastone (1802-1875) dépose un brevet pour le symphonion à soufflet qui est en quelque sorte l’association d’un harmonica avec un soufflet à main qui deviendra ensuite le concertina, petit accordéon de forme hexagonale comportant 2 claviers mélodiques.