L’accordéon chromatique

Contrairement aux accordéons diatoniques la note de l’accordéon est identique dans les deux sens. C’est à dire que lorsque l’accordéoniste appuie sur la note do, qu’il pousse ou qu’il tire la note reste la même. On parle d’instrument uni sonore.
On distingue néanmoins deux « systèmes » .

Les accordéons chromatiques à basses composées :

accordéon musette

Egalement appelé accordéon musette, l’accordéon à basses composées possède à la main gauche qui permet l’accompagnement une octave de basses sur deux ou trois rangées et des accords (les accords sont des ensembles de notes) déjà construits : on trouve ainsi généralement une rangée d’accords majeurs, une rangée d’accords mineurs, de septièmes, voire de septièmes diminuées.

En cliquant sur le lien qui suit, vous pouvez voir l’organisation du clavier à basse composées.
Il est également possible par combinaisons d’accords et de basses d’obtenir d’autres types d’accords : sixte majeure, mineure, septième majeure… C’est actuellement le système le plus répandu en France même s’il y’a de fortes chances pour qu’il soit remplacé à terme par l’accordéon à basses chromatiques qui est enseigné dans les conservatoires.

A noter que certains accordéons possèdent des configuration plus exotiques au niveau de la composition des accords pré-construits avec des renversements différents par exemple voir des accords différents proposés ou une organisation différente puisque le clavier peut être « personnalisé » soit par confort soit pour « sonner » différemment.

Enfin, à la main droite ces accordéons ont généralement le fameux registre musette (également appelé super musette ou encore french musette) très utilisé évidemment dans le style musette mais également dans la musique traditionnelle. Ce qui est également intéressant de savoir ce que ce son si caractéristique est obtenu grâce à 3 voix :

une voix juste puis deux autres voix « fausses » puisque l’une est plus plus basse et l’autre plus haute ce qui provoque le trémolo si caractéristique.

Les accordéons chromatiques à basses chromatiques :

Accordéon à basses chromatiques
Également appelé Bayan ou accordéon de concert, cet accordéon est apparue en 1907 en Russe.

L’accordéon de concert possède un déclencheur qui est un système mécanique permettant de transformer le clavier main gauche de façon à lui donner la même configuration chromatique que celui de la main droite (autrement dit, les 2 claviers sont identiques) ; on peut donc passer alternativement des basses composées aux basses chromatiques.

Plus d’informations sur l’accordéon de concert

Les accordéons chromatiques existent aussi avec un clavier main droite de type piano (relativement peu pratiqué dans notre pays contrairement à beaucoup de nos voisins).

Accordéon chromatique à touches piano

Retour